Les 7 règles d’une bonne mémoire !

Qui n’a pas dit « la réponse je l’ai, mais je n’arrive plus à m’en souvenir, comment s’appelle ce genre de chose ? » ; en passant par l’oubli d’un nom d’un ami, un proche, d’une directive. C’est irritant, voire même humiliant. Ne vous méprenez pas, ces signes nous rappellent que notre « mémoire nous joue des tours », et qu’il est temps de le reprendre en mains. Inutile de le comparer à un disque dur d’ordinateur que l’on peut formater pour y faire entrer d’autres données, notre mémoire devient faible par manque d’exercice.

 

Aiguisez-le en jouant !

Jouer s’avère déjà être une distraction, mais en plus, il aide à aiguiser notre mémoire. Jeu de stratégie, en solo ou en famille, laissez-vous emporter par ces petits plus qui font gagner beaucoup. En plus des versions hard, des versions numériques sont maintenant en vogue pour tous les jeux : scrabble, échecs. En s’y mettant, votre concentration se voit améliorée ainsi que votre sens de la logique. Même sous consoles, les développeurs de jeu ont pensé aux plus grands avec Cérébrale académie et Quel âge à votre cerveau par exemple.

 

Restez un éternel apprenti !

Ne vous laissez pas user par le temps, même en retraite, continuez à faire travailler vos méninges au risque de les rouiller. Certaines activités nous aident à garder notre vivacité mentale telles que la cuisine, le bricolage, le jardinage et effectivement la lecture.

 

Offrez-lui du repos !

Profitez de la nuit pour offrir du repos à votre cerveau, afin qu’il puisse enregistrer correctement les acquis de la journée. La perturbation des cycles nocturnes sur 3 fois ou plus, le cerveau perd beaucoup de souvenirs. Les siestes sont cependant efficaces.

 

Mangez sainement au profit de votre cerveau

Dans votre alimentation, privilégiez vitamines, oligo-éléments, oméga 3 et vitamines D qui sauront entretenir le bon fonctionnement de votre cerveau.

 

De l’eau pour une hydratation des neurones !

L’eau permet un apport hydrique et d’oxygène aux neurones qui seront plus vivaces et actifs, contrairement à l’alcool et les boissons à toxine qui affectent leur bon fonctionnement à la longue.

 

Bougez pour faire garder la ligne à votre cerveau

L’exercice stimule les flux sanguins pour l’irrigation de votre cerveau d’autant plus qu’il aide à éliminer les toxines, toxiques aux neurones. L’exercice est donc tout à fait bénéfique tant pour votre enveloppement corporel que votre mental. Il stabilise le taux de BDNF dans notre corps permettant le renouvellement des neurones et leurs connectivités, favorisant ainsi une bonne mémoire d’éléphant.

 

Passez du temps avec autrui

La solitude nuit à la mémoire, des discussions quotidiennes sont utiles. Restez active en allant visiter les endroits publics.

 

Leave a comment

Your email address will not be published.


*