Collecte des données personnelles : OnePlus désormais sur le banc de touche

OnePlus fait désormais profil bas, après avoir été attrapé en train de remonter les informations des internautes sans leur consentement. Le co-fondateur du constructeur chinois de Smartphones s’excuse. Il explique que de cette manière, les utilisateurs de terminaux sous OxygenOS pourront jouir de cette fonction.

 

Le co-fondateur de OnePlus s’excuse et publie son explication

Ce fut le chercheur en sécurité Chris D.Moore qui découvrit que OnePlus remontait des données personnelles de leurs clients à leur insu via son System Service. Les informations en question pouvaient être leurs localisations, déplacements, numéros de ligne, numéros de téléphone, informations WiFi ESSID et BSSID, adresses MAC, numéro IMEI… De quoi donner des sueurs froides aux utilisateurs des Smartphones de ce constructeur. Ayant fait réagir une foule en masse d’utilisateurs, OnePlus était tenu de réagir rapidement. Carl Pei, le co-fondateur du constructeur chinois de Smartphones s’excuse personnellement auprès de ses clients pour avoir agi ainsi à leur insu total. Il publia donc une explication dans un billet sur le forum officiel de la marque. Ce billet indiquait que ces collectes de données analytiques d’usage au sein du programme d’expérience utilisateur avaient été effectuées afin de comprendre au mieux le comportement du Smartphone en général. Toujours selon Carl Pei, cette démarche a ainsi permis d’optimiser OxygenOS afin que l’expérience utilisateur en soit grandement améliorée.

 

OnePlus est loin d’être un cas à part

Les explications de Carl Pei sont loin d’être claires. En effet, nous comprenons en quoi le fait de connaitre un numéro de téléphone ou une adresse permettrait d’améliorer la UX. Néanmoins, OnePlus semble s’en sortir et attire moins les foudres de ses clients. Le constructeur chinois a indiqué que les utilisateurs de terminaux sous OxygenOS pourront désormais avoir accès à une option qui leur permettra de refuser la participation au programme de collecte de données. Si les utilisateurs sont désormais septiques, ils savent parfaitement bien que OnePlus n’est guère le seul acteur de l’industrie IT à avoir recours à de telles démarches. En effet, la société Microsoft avait également remonté des informations personnelles lorsqu’elle a sorti Windows 10. Cette démarche à l’insu des utilisateurs avait eu pour résultat une mise en demeure de la CNIL de juin 2016 à juin 2017.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*