Comprendre l’assurance maladie en Suisse

Vous résidez depuis peu en Suisse et vous souhaitez en savoir plus sur votre assurance maladie ? Voici certaines informations qu’il faut absolument connaître pour comprendre vos droits et bien choisir votre compagnie d’assurance.

Assurance maladie, aussi utile qu’obligatoire

L’assurance maladie pour les personnes résidant en Suisse est assez spécifique. Il convient avant tout de savoir que LaMal, ou l’Assurance Maladie, est obligatoire. En tant que travailleur, il est impératif de souscrire à une compagnie telle que www.wegroup.ch. Pour les étrangers qui viennent en Suisse pour le travail, cela doit se faire dans un délai de 3 mois après qu’ils aient obtenu leur permis de travail (B, L et C). Dans ce délai, il faut que l’Office cantonal ait une preuve de leur affiliation à LaMal.

Les travailleurs ne sont pas les seuls concernés, leur famille aussi doit être inscrite, même ceux qui sont sans activité. En effet, les frais médicaux peuvent très rapidement grimper avec une hospitalisation et pourtant, certains cas exigent que cela se fasse. Travailleur ou pas, il est alors de votre avantage d’avoir une assurance sociale.

LaMal est notamment fondé sur trois principes : soins adaptés pour le malade, frais médicaux moins chers et solidarité. Ainsi, bien que tout le monde ne puisse compter sur le même assureur, il profite d’un traitement de qualité, quelles que soient leurs ressources.

assurance santé en Suisse

Qu’est-ce que votre assurance sociale prend en charge ?

Le résident peut profiter d’une couverture pour ses frais médicaux et les médicaments que le médecin lui prescrit, les frais de maternité ainsi que certaines prestations dont les vaccins. Votre assurance couvre les frais de traitement de l’hôpital, mais en division commune. En effet, rappelons que la compagnie d’assurance ne rembourse pas la totalité des frais. Une partie est à payer par l’assuré grâce à la cotisation qu’il verse mensuellement et qui est retirée de son salaire. Cela n’empêche pourtant pas qu’il ait encore des frais à payer (quote-part) comme une grande partie des soins optiques ou dentaires. D’ailleurs, le personnel médical est tenu d’informer l’assuré de toutes les factures qui ne sont pas prises en charge par LaMal.

Trouver la bonne assurance maladie

Le Conseil Fédéral fixe notamment le montant des franchises ainsi que celui des participations aux frais. Elles doivent donc être identiques pour tous les assureurs. Cependant, il peut y avoir plusieurs formules au choix. La formule se choisit en fonction de plusieurs critères : montant de la franchise, âge du souscripteur, commune d’habitation.

Il est ainsi important de trouver la caisse maladie qui soit en mesure de vous proposer les frais les moins chers avec les services les plus variés. Vous pouvez notamment prendre en compte le tiers payant. C’est-à-dire qu’il faut que vous payiez d’abord la totalité des dépenses. Ensuite, votre assurance sociale vous fait le remboursement de la partie qu’il prend en charge. Il y a aussi le Tiers payant total pour lequel vous n’avez à avancer aucuns frais.

Puis, vous aurez à choisir un modèle d’assurance qui vous permettra de baisser la prime pour le LaMal. On l’appelle également modèle d’assurance alternatif et beaucoup de caisses maladie le proposent actuellement. En général, elles vous proposent de choisir un médecin parmi plusieurs professionnels de santé. Certains assureurs peuvent aussi vous donner la possibilité de faire votre consultation téléphonique.