Tout sur le « Dark web » ou le web profond

Avez-vous déjà entendu parler de « Dark web » ? Si vous vous intéressez au web et à tout ce qui touche son environnement, ce sujet va surement vous intéresser et susciter votre curiosité. Assez complexe et objet de tous les mythes et fantasmes des internautes, il s’agit, en effet, de la face cachée d’internet. Pour vous aider à mieux l’assimiler, nous vous livrons tous ce que vous devez savoir sur le « Dark web ».

Ce qu’est le « Dark web »

Quand vous faites des recherches sur le net, sachez que les résultats affichés ou les sites auxquels vous avez accès ne sont qu’une partie infime de toutes les pages qui auraient dû se présenter. Statistiquement, elles ne constituent que les 10% du web entier. Il y a d’autres pages qui ne sont pas indexées par les moteurs de recherche que nous employons tel que Google chrome, Internet explorer ou encore Mozilla Firefox. Elles restent invisibles et inaccessibles sauf via l’utilisation d’outils spécialisés pour en connaitre l’adresse. Appelé également « Darknet » ou encore « Deep web », le « Dark web » désigne la face cachée ou le côté obscur d’Internet. Si on prenait Internet comme un iceberg, la partie visible est le web visible, celui qu’on utilise tous pour faire nos recherches, et la partie immergée c’est la face invisible, le « Dark web ».

Ce qu’on trouve dans le web profond

Le principal avantage du « Dark web », c’est que c’est la première solution qui s’offre à nous pour obtenir des documents essentiels, mais qui sont inaccessibles sur le web visible. C’est aussi là qu’on peut se faire des affaires. C’est, en effet, dédié à des sites marchands qui souhaitent réussir leur commerce. Malheureusement, les utilisateurs profitent du « Dark web » pour y vendre des produits illicites comme des drogues, des armes à feu, des objets de grande valeur, bref des objets et articles interdits par la loi. C’est l’endroit où errent ceux qui veulent se passer des gouvernements et de la Justice. Ils en font un moyen d’atteindre des buts qui portent atteinte à la sécurité publique comme le montage d’un attentat, de la pédophilie, ou du kidnapping, par exemple. Vous vous demandez peut-être comment est-ce possible ? Eh bien, sachez que toutes les identités y sont anonymes.

Comment y naviguer sans risques ?

Malgré son côté assez sombre, le « Dark web » n’est pas fréquenté que par des terroristes et des cybercriminels. Les journalistes, des lanceurs d’alerte, des citoyens en quête d’intimité et des agences de renseignements nationaux comme la NSA en utilisent également. Retenez que naviguer sur le « Dark web » comporte indomptablement des risques. Le premier geste à faire est de prendre des précautions si vous ne désirez pas formater votre ordinateur à chaque connexion. En effet, le « Dark web » est infesté de virus qui peuvent attaquer à tout moment nos systèmes informatiques. Pour s’en défaire, il vous faut équiper de logiciels pouvant supporter vitalement les risques encourus par la navigation sur le web profond. Citons le VPN, l’antivirus, le pare-feu et le plus prisé parmi eux le réseau Tor ou Tor browser.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*