La cuisine thérapeutique prenez plaisir

Pour pouvoir manger, il faut également cuisiner. Bien évidemment, cette activité n’est pas forcément de tout repos lorsque l’on se trouve dans une atmosphère stressante. Pourtant, cuisiner peut être bénéfique pour le bien-être et aider dans la gestion du stress, des émotions ou encore renforcer les relations humaines.

 

Un libre arbitre total

Il ne faut instaurer aucune règle dans la cuisine thérapeutique. Au contraire, il faut laisser parler les émotions et la créativité à travers les plats. C’est donc sans jugement extérieur que vous avez la possibilité d’exprimer vos pulsions et votre personnalité tout en accomplissant un travail d’introspection. Effectivement, la personnalité et les émotions de chaque personne peuvent se dévoiler selon les parfums et les goûts qu’il choisit ou selon l’ordre de réalisation du plat. Dans un premier temps, ces émotions peuvent être examinées par un thérapeute et dans un deuxième temps, par la personne elle-même. De plus, cuisiner sans recette et sans auditoire peut aider à prendre confiance en soi.

 

Tout un art

La cuisine est tout un art. C’est un mélange de couleurs, d’odeurs, de saveurs et de textures que l’on peut changer sans contrainte. Cuisiner en toute liberté donne donc la possibilité de donner libre cours à la créativité de chacun. Il permet également de mieux connaître son propre sens du goût et de découvrir des associations uniques.

 

Donner de la valeur à chaque plat

Les aliments sont encore plus sublimés lorsque l’on prend le temps de bien les cuisiner, d’y prendre goût et de s’investir totalement dans la tâche. Effectivement, le fait de prendre du temps et de s’appliquer dans la tâche donne beaucoup plus de valeur au résultat. Si nous nous investissons donc dans la cuisine, les plats paraissent plus succulents. Chaque bouchée devient un régal et dans la plupart des cas, cette implication nous pousse à partager les plats avec les autres.

 

Une thérapie collective

La cuisine thérapeutique peut également être pratiquée à plusieurs. Elle permet de nouer de nouveaux liens ou de renforcer ceux qui existent déjà. Par contre, même s’il est indiqué qu’il ne faut instaurer aucune règle dans la cuisine thérapeutique, les jugements ne sont pas les bienvenues. Ils pourraient perturber certaines personnes et les empêcher d’exprimer pleinement leur créativité. Avec l’aide d’un thérapeute, les participants peuvent décrire ce qu’elles ont voulu faire passer lors de l’élaboration des plats. L’entraide peut également faire un grand bien. Par contre, il est important de laisser de l’espace aux autres afin qu’ils puissent s’exprimer librement. Vous pouvez pratiquer la cuisine thérapeutique en famille, en couple ou encore entre amis, et ce, peu importe le but de la séance : passer un moment de détente ou résoudre un problème personnel.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*