Les techniques pour bien couper une mangue

La mangue est un fruit exotique charnu qui provient d’un grand arbre tropical. C’est une drupe c’est-à-dire charnue avec un noyau très apprécié. Sa chair est jaune foncé, onctueuse, grasse et sucrée avec un faux goût de pêche et de fleur. Selon les variétés ou lorsque le fruit est trop mûr, la chair devient parfois filandreuse. Lorsqu’on regarde la mangue de plus près, elle paraît facile à découper et pourtant son noyau pose toujours un petit problème. Le fruit étant fragile et glissant, c’est parfois assez difficile de le couper.

Certains techniques sont tout de même très pratiques lorsqu’il s’agit de découper la mangue comme :

La technique du hérisson

Cette technique ne nécessite pas que l’on épluche la mangue. Dans ce cas, il ne faut surtout pas oublier à bien laver la mangue sous le robinet. Une fois que c’est fait, prenez un couteau et enlevez la partie charnue des deux côtés de la mangue. Pour ce faire, il faut bien repérer le noyau du fruit et insérer le couteau du côté de la mangue qui était rattaché au pédoncule (partie qui rattache un fruit à un arbre). Lorsque vous vous êtes débarrassé du noyau, il faut maintenant prendre la chair du fruit et tracer des petites lignes verticales et horizontales de façon à obtenir des cubes. Prenez ensuite le fruit par les deux extrémités, poussez l’écorce de bas en haut, de façon à faire sortir les petits cubes. C’est à cette figure que cette technique doit son nom de hérisson. Vous pouvez tout de suite manger les petits cubes de mangue ou les découper pour les servir dans une assiette. N’oubliez pas d’enlever et de découper le reste de la mangue autour du noyau. En plus d’être pratique, cette technique est également très saine parce que l’écorce qui n’est pas enlevée ne met pas le fruit en relation directe avec nos mains.

La technique de l’épi de maïs

La différence de cette technique avec la technique du hérisson c’est que dans cette pratique, il faut éplucher la mangue en entier. Une fois épluché, il faut tracer des lignes verticales assez profondes tout autour de la mangue, toujours en commençant par la partie qui comporte le reste du pédoncule parce que c’est plus pratique. Il ne reste désormais plus qu’à détacher la chair du noyau. Cette technique est très utilisée dans les pays tropicaux pour couper les mangues qui n’ont pas atteint leur maturité afin d’en faire de l’achard.

Une mangue peut être ronde, ovale ou réniforme, ces techniques peuvent toujours être utilisées, il suffit de faire attention à l’emplacement du couteau pour ne pas perdre trop de chair de mangue ou un doigt. Il faut également faire attention à l’écorce de la mangue pouvant être de couleur jaune, verte ou rouge parce qu’elle contient des substances irritantes.