L’importance de la céramique à notre époque

La céramique renaît de ses cendres après avoir été délaissée ces dernières années. Mondialisation ? Progrès technique et technologique ? Peu importe les épreuves, la céramique est reprise par une nouvelle génération d’artisans, prêts à donner de leur savoir-faire pour la continuité de cet art décoratif.

De jeunes artisans pour de nouvelles inspirations

La céramique a été, ces dernières années, oubliée par la majorité des amateurs de décoration. La céramique, rappelons-le, est une pratique qui a traversé presque toute l’histoire de l’humanité.

Des jeunes (essentiellement des artisanes) reprennent l’activité avec une vision plus moderne. En effet, récemment, la céramique envahit de nouveau le marché (incluant la vente en ligne). Qu’elle soit utilisée pour décorer, boire ou encore conserver, on la voit à la maison, dans les cookies shop et même dans les restaurants étoilés. Apparemment, les produits décoratifs industrialisés perdent cette certaine authenticité. Les clients veulent actuellement retrouver ces oeuvres artisanales avec ces petits défauts qu’une imprimante 3D ne commettra certainement jamais.

Les céramistes : des scientifiques qui improvisent

Dans leur création, les céramistes font des calculs sur les composants du mélange tout en y insérant leur propre style ou selon la demande du client sans oublier la manière dont le produit est conçu (par modelage ou sur un tour). De plus, la terre n’est pas une matière facile à maîtriser et cela ne facilite pas le travail du céramiste. Or le fait que celui-ci travaille la terre, cette dernière peut se différencier d’un lieu à un autre. Le choix et les décisions à prendre pour les céramistes influent beaucoup sur le résultat final. Aussi, le temps de cuisson et de séchage varie selon le produit désiré.

Un métier revu à la hausse

Un métier de céramiste n’est plus un métier de classe inférieure comme les hommes l’ont considéré avant. On peut dire que rien ne différencie un céramiste d’un entrepreneur ou d’un activiste. Les céramistes partagent leurs œuvres sur internet et sur les réseaux sociaux (qui sont devenus de vrais outils de rapprochement entre les clients et les vendeurs).

Un engouement des internautes

Sur les réseaux sociaux, on recense moins de 5 millions de hashtags #céramique. Cela démontre le goût prononcé des gens pour la céramique. De ce fait, de nombreux artisans suivent une formation en parallèle avec leur fonction. Ces formations se tournent vers la gestion, l’économie et le marketing. Un simple céramiste peut monter sa propre société en recrutant des comptables, des responsables en communication, des revendeurs …

Il faut aussi remarquer que les femmes sont les « maîtres » dans le domaine. Cela est peut-être dû au fait que les femmes ont plus de goût et d’inspiration sur le domaine de la décoration et du jardinage. A savoir que la céramique peut être classée parmi des œuvres d’art.