L’importance des banques dans l’économie

Les impacts économiques des banques sont importants. Elles reçoivent et gèrent les ressources. Elles financent l’économie, maintiennent les taux et comblent les déficits budgétaires.

Récepteur et gestionnaire des ressources pour les agents économiques

Intermédiaire des agents économiques, les banques utilisent les capitaux des agents qui peuvent financer en en prêtant aux agents en déficit économique. Les capitaux que les banques utilisent sont les dépôts ou les placements d’argent de particuliers et/ou d’entreprises. Ce fonctionnement du mouvement des capitaux est bénéfique à l’économie.

Comment les banques refinancent l’économie ?

De la même manière que les banques utilisent les épargnes de certains clients, elles les utilisent ensuite pour financer d’autres clients qui sont dans le besoin. Ces clients peuvent être des sociétés qui ont besoin d’un appui financier pour réaliser leurs grands projets ou de simples familles qui consomment à crédit. C’est ainsi qu’est née la création de monnaie scripturale. Ainsi, les banques ont la possibilité de créer des monnaies par la création et la gestion des dettes, mais aussi par le phénomène de prêts successifs qui ont pour effet multiplicateur d’engendrer de nouveaux prêts et donc de la monnaie créée.

Les taux d’investissement maintenus par les banques

En entretenant la rentabilité des investissements dans un Etat, les banques encouragent le plus possible d’investisseurs en gardant bas les taux d’emprunt tout en maintenant sur le cap le seuil minimum de rentabilité des investissements. Ainsi les taux conciliables avec le plein emploi sont conservés.

Combler les déficits budgétaires

Dans l’économie moderne, les banques ne sont pas seulement des intermédiaires financiers. Elles financent aussi l’État en émettant des monnaies qui permettent à l’État de rémunérer, par exemple, des salariés fonctionnaires. Importants et très grands clients des banques, l’État, les communes et les établissements publics éprouvent aussi des besoins de financement. Leur financement constitue ce que l’on appelle couramment dette publique. Cette compensation permet à l’État de faire face à ses obligations et lui évite de rester immobile face à d’éventuels déficits budgétaires.

Bref, même si à une autre époque, les banques étaient les seuls organismes à pouvoir prêter de l’argent et à pouvoir conserver des capitaux, aujourd’hui, avec l’évolution du marché financier, elles ont perdu beaucoup de leurs valeurs. Néanmoins, elles demeurent d’excellentes références dans l’économie d’un pays.

 

Leave a comment

Your email address will not be published.


*